S'INFORMER : UN GESTE ESSENTIEL!

Retour vers tous les articles

L’ABC des combustibles fossiles

 

27 septembre 2013

 

Écrit par : Claude McDonnell

Mots-clés :

Les polluants atmosphériques générés par le transport – volet I

FougereZL’homme a continuellement trouvé de nouveaux usages au feu depuis sa maîtrise, mais ce n’est qu’avec l’invention de la machine à vapeur, puis du moteur à combustion, qu’il devient une source d’énergie permettant de mouvoir un véhicule.

Des centaines de millions d’années à produire

Certains combustibles ont un potentiel énergétique plus élevé que d’autres et se sont donc avérés plus intéressants pour alimenter nos moteurs. C’est le cas des combustibles fossiles dont l’essence en est un bon exemple (voir le tableau à la fin de l’article). Dérivé du pétrole, ceux-ci se sont formés pendant des dizaines et des centaines de millions d’années à partir des dépôts de matières organiques (végétaux, plancton, etc.) enfouis sous terre, d’où le qualificatif de fossile.

Quelques décennies pour tout remettre dans l’atmosphère

C’est ce très lent processus qui pu permettre la production de combustibles fossiles que nous consommons pour faire fonctionner les moteurs de nos véhicules.  Cette combustion massive libère dans l’atmosphère une quantité pharaonique de composants chimiques, notamment du CO2 qui est un puissant gaz à effet de serre, à une vitesse des millions de fois plus rapide que le temps nécessaire pour leur création. On saisit alors mieux les problèmes provoqués par l’utilisation intensive de ces carburants sur une si courte période de temps géologique par nos sociétés. Cette élévation de la quantité de CO2 de l’atmosphère génère une augmentation rapide de la température moyenne de la planète avec en perspective des conséquences que l’on commence à entrevoir.

Au Québec, la principale source de CO2  provient du secteur des transports (43 %), loin devant l’industrie (28%) ou l’agriculture (7,9%). C’est pourquoi il est primordial de veiller à  réduire les émissions générées par nos véhicules. L’achat de voiture peu gourmande, l’entretien adéquat des véhicules par leur propriétaire ou l’usage des transports collectifs ou actifs constituent des façons d’y arriver.

 

Pouvoir calorifique de quelques combustibles d’origine fossile ou issus de la biomasse

Charbon

33

Méthane

55

Gaz naturel

38-50

Bois

20

Essence

44

Éthanol

25

Fioul

42

Huile de tournesol

40

exprimé en MJ/kg (million de joules par kilogramme de matière) .(3)

extrait du site Connaissance des énergies : http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/energie-chimique

Post a Comment

Your email is kept private. Required fields are marked *

Partenaires